Paramètres de confidentialité sur Facebook et autres réseaux sociaux

To view this post content please Like it on Facebook!

La question de la confidentialité sur Facebook ne s’est jamais posée avec une telle acuité depuis ces quelques mois.Le fondateur de Facebook lui-même en a fait les frais. Eh oui ! On parle bien de la sœur Zuckerberg   puisqu’il s’agit d’elle.L’histoire commence déjà à faire du buzz sur la toile sacrée. Voici  le récit:

Randi Zuckerbeg, la sœur du fondateur de Facebook, a été piégée après la publication d’une photo laquelle devait être intime,La photo mettant en scene la famille Zuckerberg dans une cuisine a été  diffusé a une très large audience.Elle est apparue ensuite dans le fil d’actualité de Callie Schweitze, employée dans une boite multimédia aux USA.Cette derniere croyait que cette  photo était publique l’a partagé à son tour  sur Twitter. L’effet qui s’ensuit était un buzz sur les réseaux sociaux.

Synopsis du » film social media » : l’histoire est digne des films du début du siècle et rappelle avec un grand sourire l’histoire de l’arroseur arrosé.

Un homme  arrose son jardin. Un malin met les pieds sur le tuyau d’arrosage. Le coco regarde le bout du tuyau en pensant qu’il n y a plus d’eau. Le malin enlève ses pieds du tuyau et le coco  est arrosé.

Bouarroudj Soumaya.

 

 

Ces sites qui proposent d’acheter des fans,des likes ou des followers

Il est important d’avoir des fans sur les réseaux sociaux et les suivre.Normalement pour n’importe quel organisme le nombre de fans ou de followers sur twitter ne devrait pas être l’objectif principal, le plus important c’est la croissance de votre communauté ou le groupe avec les fans et les adeptes qui sont vraiment intéressés par le contenu de votre publication, y compris les clients actuels et potentiels, une fois la communauté créée  le but est de partager des liens utiles et des interactions authentiques.

Beaucoup de sociétés prétendent être en mesure d’obtenir des centaines ou des milliers de fans a court terme, faire croître leurs pages pour afficher la popularité de leurs groupes ou communautés ou entreprises de marque, mais il y a certaines choses que vous devriez considérer avant d’investir dans un tel service.

Avoir 10.000 fans ou likes ne veut pas dire grand chose, si ces fans ne collaborent pas avec vous, parce que la plupart ne sont pas de vraies personnes, donc ils ne vont pas acheter votre produit, ou suivre les contenus que vous publiez réellement parce que cela ne les intéresse pas.Cette mauvaise pratique a défrayé la chronique ces derniers temps.

Les fans collectés de façon frauduleuse, que ce soit des achats de fans ou de likes forcés vont être simplement supprimés. Facebook l’avait annoncé fin août dernier(2012).

Les intérêts et le but  du réseau social dans cette campagne sont clairs et compréhensibles :c’est de faire tomber ces moyens illégaux pour faire gonfler le nombre de fans sur sa page  ce qui obligera  les accrocs a ces pratiques de se tourner vers des méthodes  vivement encouragées par Facebook…C’est-à-dire la publicité, ce qui  redonnera peut-être un peu de sens au réseau social !le jeu des des faux profils n’est pas une stratégie gagnante sur les moyen et long termes.

Dzwebdays Constantine

To view this post content please Like it on Facebook!

 

Cet article est extrait du journal El Acil paru le 5/12/12

les « dzwebdays » de constantine, du 6 au 8 décembre
La rencontre des « Maîtres du Web »
Pendant trois jours, de demain 6 septembre jusqu’à samedi 8 septembre, Constantine sera l’hôte de la seconde édition, en cette année 2012, des «Dzwebdays version entrepreneurship», une rencontre dédiée aux nouvelles techniques de l’information et de la communication et plus particulièrement à
celle liée au développement des réseaux à  travers le web. Cet important rendez vous,organisé par « Connect » et « Pureplayer », avec la collaboration de
« 213tech » et en partenariat avec l’université de Constantine (représentée par
son « centre des carrières » et sa « maison de l’entreprenariat) s’articule autour de plusieurs événements dont certains connaitront une « première » algérienne et conférences, d’ateliers, de tables rondes et de débats qui s’intéresseront à l’actualité web. Au cœur de cette édition se trouve « l’esprit d’entreprise » qui incite l’entrepreneur à prendre des risques, à investir et à s’investir dans l’aventure moderne et des temps présents qu’est la création d’entreprises. A travers des échanges entre les invités de ce rendez vous, les visiteurs et les journalistes. La journée de jeudi 6 septembre est dédiée à l’entreprenariat et au « Google day », celle de vendredi à l’emploi et au retour d’expérience d’entrepreneurs du web alors que celle de samedi sera partagée en deux parties. La matinée verra un « barcamp » et un « wordcamp » (qui seront intéressants à
découvrir) tandis que l’après midi sera consacrée à une première algérienne du
« Café carrefour», conçu comme une rencontre entre des porteurs d’ « initiatives innovantes repérées en Algérie » et des experts en financement de l’innovation,les réseaux sociaux, l’incubation et le coworking. Le « café carrefour » se déroulera en trois phases de 20 minutes chacune : interventions de 2 experts (10 minutes pour chacun d’eux), interventions des porteurs d’initiative ou de projet d’innovation qui se voient accorder une minute pour en parler selon le principe de « un projet – une minute et un visuel » et enfin une sorte de débat d’également 20 minutes pouvant toutefois être prolongé.
Ces «Dzwebdays version entrepreneurship» devraient intéresser les amateurs et
spécialistes du web , ce sera, dans la perspective de la création d’entreprises, une
rencontre à ne pas manquer. Notons que derrière cette manifestation, on retrouve le soutien morale et financiers de sponsors totalement versés dans les activités du web, à l’image de la société de communication NAZHAMANE MEDIA, ou encore SMI informatique, et bien sûr l’université Mentouri avec son centre de carrière.

Abdelaziz Ellème