QUEL EST LE BON TIMING POUR POSTER SUR FACEBOOK OU TWITTER

D’après plusieurs études  le partage sur les réseaux sociaux est une vraie science surtout si on veut maximiser la viralité de ce que on présente pour avoir et obtenir le plus de likes ,de partages de commentaires et de Retweet.

Entant que community manager nous avons tous le rôle d’animer une page et de gérer une communauté, la problématique qui se pose est-ce que le contenu va intéresser nos fans, et pourrions nous les fidéliser par la suite.

La question sous – jacente qui s’avère être très importante également est de traiter le moment opportun afin de gérer le plus de visibilité et de trafic possible, en fait plusieurs études statistiques révèlent le comportement de l’internaute pour mieux cerner le choix et délimiter l’usage de la nouvelle tendance des réseaux sociaux.

L’idée principale qui ressort de cette étude est qu’il est souvent plus efficace de poster pendant les périodes creuses

En postant, par exemple, le samedi ou le vendredi sur votre blog,  le soir sur Facebook car les retours seront bien meilleurs.

Une récente étude mené par NazhamaneMedia sur une page Facebook d’une communauté de 1.5 M de fans démontrent  clairement le taux d’engagement /interactivité des internautes selon le moment de la journée et la publication postée.

Le taux d’engagement est mesuré par le nombre de « Like », de commentaires et de partages pour chaque « post ». En moyenne, les statuts envoyés le matin génèrent 35% d’engagement en plus que ceux envoyés l’après-midi ou le soir. Ce phénomène peut être expliqué par de nombreuses approches comportementales. Le matin, les individus ont plus de mal à se mettre au travail et la tentation pour se rendre sur Facebook, Twitter ou youtube est grande. Un d’autre part de nombreux internautes commencent leurs journée en surfant sur Facebook (vérifier les notifications, les demandes d’amis, les interventions de la vieille…). Les médias sociaux ont bouleversé nos comportements sociaux et professionnels.

Pour aller plus loin dans l’analyse, les photos et les vidéos génèrent respectivement 54% et 27% d’engagement en plus que les statuts texte. (Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour maximiser le taux de pénétration de votre message.)

Autre question importante : Quel est le meilleur jour de la semaine pour diffuser son message ?Cette question est très délicate car il faut tenir compte de nombreux paramètres tels que notre cible et notre secteur d’activité. Il est certain que si l’on gère une page pour les ados (10-18 ans), le meilleur moment pour publier sera le jeudi soir, le samedi , dimanche et les soirées. La publication dans la journée étant inutile compte tenu que les étudiants sont à l’école.

Je pense ainsi que pour chaque secteur d’activité, il faut apprendre à connaitre ses fans et bien étudié sa communauté afin de savoir l’heure à laquelle ils sont le plus actifs. Les études restent une bonne base mais chaque community manager doit apprendre à gérer lui-même ses publications. Cela ne se fait pas du jour au lendemain mais avec de nombreux mois de gestion d’une page. 

Du côté de Twitter, le meilleur timing pour tweeter est entre 17h et 18h. C’est dans ce créneau horaire que les retweets sont les plus fréquents. Et pour obtenir un maximum de clics sur les liens partagés dans les tweets il est conseillé de ne pas dépasser 1 à 4 tweets par heure (1-2 tweets étant le best). Les meilleurs jours pour obtenir un max de clics sont le vendredi le samedi et le dimanche et les meilleures heures sont à 8h du matin midi et à 18h.

Comment gérer une communauté sur les réseaux sociaux

Vous devez certainement avoir entendu parler de community manager, ce mot est de plus en plus a la mode, en fait  il  s’agit de la personne qui a pour rôle de créer et gérer une communauté sur internet.

Le rôle d’un community manager ne consiste pas a mettre a jour des statuts Facebook et Twitter, mais c’est un rôle complet qui consiste a mettre en place plusieurs choses et faire un travail complet pour bien gérer sa communauté.

La communauté a pris son ampleur avec l’arrivé du web et les réseaux sociaux, la communauté réfère du fait que bien des internautes partagent les mêmes intérêts, buts, valeurs, certaines connaissances et ils désirent interagirent avec d’autres pour discuter des sujets intéressant, les réseaux sociaux facilitent cette interaction plus que jamais.

J’ouvre ici un fil de discussion sur la gestion de communauté, J’utilise personnellement le réseau social Facebook quotidiennement pour gérer un bon nombre de discussion, commentaires et interactions avec les différents membres de la communauté et je voulais vous posez une question :

Avez-vous déjà atteint la limites de 5000 amis ou plus, si oui comment avez-vous continué de faire croître votre communauté sur Facebook ?

Personnellement j’ai atteint un seuil de 1,5 M de fans sur l’une des pages Facebook que je gère depuis presque une année de cela et entant que gestionnaire de community manager, le rôle est bien plus complet je vais vous éclairer sur plusieurs points.

community

 

Le rôle du community manager

Etre le défenseur et le leader de la communauté : Etre à l’écoute faire une veille, prendre la tête de la communauté et aider les membres de la communauté qui ont des questions et s’occuper des nouveaux membres et leurs questions.

Etre un développeur de contenu :Entant que community manager vous êtes responsable de tous les contenus le garant de tout ce qui se met sur la page, et de toute modification sur les postes et les contenus.

Etre un modérateur :   Les contenus à caractères choquant doivent être modifiés et modérés le community manager doit également veiller a l’ambiance  et l’humeur de sa communauté.

Représenter la communauté : les intérêts de la communauté doivent être défendu par un community manager.

Médiateur : le community manager doit faire le lien entre  l’entreprise et la communauté.

Etre un analyste : les commentaires sont très important tout doit être analysées, afin de pouvoir l’utiliser d’une manière très concrète.

Mieux comprendre les critiques et les analyser envers votre entreprise /marque :

Du moment que vous êtes en ligne vous êtes exposé a des critiques, a des remarques,

Qui peuvent être très constructives et enrichissantes  et qui vont vous aidez a améliorer votre offre, cependant la critique doit être maîtrisée, et il convient de répondre aux messages.

Si les commentaires sont négatifs mais constructif, il faut essayer de répondre et chercher la cause du mécontentement, soyez franc, honnête et clair, votre communauté vous le rendra.

Il vous est recommandé de répondre le plus souvent et laisser parfois la communauté se développer elle-même.

De plus, le travail de community manager est  un travail qui se fait en interne. Parler, échanger, solliciter l’avis des autres est aussi très important ! Vous avez moins de chance d’être un bon community manager tout seul. En effet, toute l’équipe interne peut être susceptible de vous aider un jour ou l’autre. Demander des avis autour de vous peut bien souvent éviter des conflits. Communiquez les résultats obtenus à l’ensemble de l’équipe pour leur faire part de la progression de la communauté,et essayer surtout de remonter les problématiques !

 

Les différentes étapes pour mesurer le ROI sur les réseaux sociaux

Avant toute chose, il est primordial de définir son objectif sur les réseaux sociaux, non pas parce que tout le monde est sur Facebook,  mais bien savoir quel est votre intérêt ? Quel est votre objectif ? Et choisir entre :

1-Améliorer la notoriété de votre entreprise et sortir de l’anonymat grâce aux réseaux sociaux.

2-Généré un maximum de contacts et les amener sur votre page.

3- Ou bien fidéliser vos clients en les incitants a revenir chez vous et acheter en plus grande quantité.

Une fois vous avez choisi votre objectif, il faut savoir comment le mesurer, et quel est votre indicateur de réussite, es que vous êtes sur la bonne voie ?

 

image blog

Il existe  en fait plusieurs éléments qui vous aideront à mesurer vos indicateurs.

L’exposition : C’est la progression de votre audience qui englobe votre fan Facebook ,Follower sur Twitter, nombre de contact sur réseau Linkedin, et le nombre d’impression sur Tweeter.

L’influence : Mesurer la portée de vos messages, connaitre le nombre  de personnes qui vous suivent, le nombre de mentions Facebook et Twitter,
la qualité des mentions, les liens externes vers vos articles.

L’engagement : Vos fans commencent a réagir, et vous vous rendez compte des Retweets, et des messages, des Likes et des partages de vos articles, mais aussi  le trafic sur votre site et blog et le nombre de gens actif sur votre page Facebook.

La conversion : C’est l’étape avant la vente pour la mesurer il faut prendre en considération les personnes qui participent a vos événements OnLine, le nombre de personnes de votre mailing liste, le nombre de téléchargement de vos contenus.

La vente et revente : Le chiffre d’affaire réaliser grâce aux réseaux sociaux, le nombre de produits ou services vendu grâce aux réseaux sociaux (panier moyen)

Une fois vous avez votre objectif, et vos indicateurs sont sélectionnés il faut mettre en place un suivi.

          Cette étape consiste à mettre en place des outils pour avoir un certain Feedback sur vos actions, il existe des programmes tels que Tweetrach , qui mesurent la portée sur Tweeter, ou bien Facebook statistique qui permet de suivre la croissance de votre audience, la portée, et le nombre de personnes qui en parlent.        

          Analyser votre ROI

Vous avez constatez que vous avez  une bonne visibilité, vous avez vendu beaucoup de produit grâce a Twitter et moins sur Linkedin, alors désabonnez vous et consacrer plus de temps sur Twitter,     Il est conseiller également a chaque fin du mois d’avoir une vision d’ensemble sur vos résultats, le quel des réseaux sociaux marche le mieux et amène plus de trafic et les types de publications qui permettront de développer mieux votre notoriété.