Polémique autour du logo Constantine capitale de la culture Arabe 2015

 

Nous assistons ces derniers jours à une grande polémique autour du logo de l’événement Constantine capitale de la culture arabe 2015 par medias sociaux interposés. Via   Linkedin, Face book, Twitter, YouTube et autres  les internautes ont tiré à boulets rouges sur les concepteurs du logo en question. Il faut dire qu’à  l’unanimité le logo est jugé d’une banalité et d’une simplicité inégalables. Les concepteurs sont même accusés de plagiat.

En réalité le  sujet m’a interpelé pour plusieurs raisons. Primo, cela fait plus de cinq ans que nous réalisons au sein de notre agence des logos et chartes graphiques. Un recul qui nous donne une certaine expertise et qui nous permet d’apporter un plus dans ce domaine. Deuxio notre appartenance à la communauté de Constantine  ne nous laisse pas indifférents à fortiori que cela touche à notre spécialité.

Plagiat ou coïncidence ? S’interrogent les internautes. La thèse du plagiat ne peut être exclue au vu des arguments présentés : en effet le site http://www.deviantart.com/morelikethis/144294922?viewmode  montre clairement un logo identique à celui de l’événement. Le graphiste au pseudo de  Teakster l’a même nommé « QAF ».Est ce artistiquement incorrect ? A vous d’en juger !

Concernant la simplicité du logo il faut dire que ces dernières années la tendance est au logo moche. Un article très intéressant à ce sujet sur www.inkulte.com fait étalage des logos « terriblement loupés ».Ou encore sur le site www.howlowcanyourlogo.com , une compétition qui récompense les plus mauvais logos avec un jury de spécialistes! Le gagnant recevait alors le laser disc de Robot Monster réputé être le plus mauvais film jamais réalisé. Il faut dire que dans notre cas le sujet  est sérieux et qu’il s’agit d’un événement d’envergure !

A part la lettre arabe QAF aucun élément du logo ne montre qu’il s’agit d’un événement culturel. Un logo permet au « «récepteur» d’identifier facilement  «l’émetteur » et permet ainsi de diffuser un message. Dans ce cas on se demande vraiment quel est le message ?Nous nous demandons aussi si le concepteur connait autre chose de Constantine que la lettre QAF .Une petite lecture de l’histoire aurait fait découvrir la signification des autres lettres ! Qui ne connait pas Marcus Cornelius Fronto le Fronton de Cirta cet illustre Rhéteur latin, ou encore Alphonse Laveran ce médecin  prix Nobel qui découvrit le paludisme. Ou encore  Abdelhamid Ben Badis le père spirituel de la pensée Algérienne. La liste est  encore longue très  longue : Fodil El Ouartilani et Malek Bennabi penseurs musulmans, Malek Haddad et Kateb Yacine écrivains, Claude Cohen-Tannoudji prix Nobel de physique…Mais au-delà de ces personnalités historiques Constantine est une ville mythique ! Il faut la connaitre pour la raconter ! Sa musique, sa cuisine , ses habits, ses ponts, ses ruelles, sa culture, son parler, ses parfums, son rocher…. ne se résument pas au « QAF ».

Enfin Nous regrettons pour une nième fois que les événements de la ville ne profitent pas aux Constantinois.

                              Bouarroudj Soumeya      www.bouarroudj.org